L’ouverture de la saison de la pêche à l’oursin

La pêche à l’oursin est une activité traditionnelle et appréciée sur les côtes méditerranéennes, notamment dans le département des Alpes-Maritimes.

La pêche à l’oursin est une activité traditionnelle et appréciée sur les côtes méditerranéennes, notamment dans le département des Alpes-Maritimes. Mais face à la diminution de la ressource, due à la surpêche, au réchauffement climatique et à la pollution, les autorités ont décidé de réglementer cette pratique pour préserver l’espèce et son écosystème.

Ainsi, depuis 2023, la pêche à l’oursin dans les Alpes-Maritimes est ouverte du 15 décembre au 15 avril, au lieu du 1er novembre au 15 avril auparavant. De plus, les pêcheurs amateurs ne peuvent prélever que deux douzaines d’oursins par jour et par personne, contre quatre auparavant. Les pêcheurs professionnels sont également soumis à des quotas et à des périodes de pêche spécifiques.

Ces mesures visent à protéger l’oursin comestible, qui joue un rôle important dans l’équilibre du milieu marin. En effet, l’oursin se nourrit d’algues et empêche leur prolifération, qui peut étouffer les coraux et les poissons. L’oursin est aussi une source de nourriture pour de nombreux prédateurs, comme les étoiles de mer, les crabes ou les oiseaux marins.

La pêche à l’oursin est donc un enjeu écologique, mais aussi économique et culturel. Les oursins sont très appréciés pour leur chair délicate et iodée, qui se consomme crue ou cuisinée. Ils font partie du patrimoine gastronomique de la région, et sont souvent dégustés lors de fêtes conviviales, accompagnés de pain, de beurre et de vin blanc.

La pêche à l’oursin dans les Alpes-Maritimes est donc une activité à la fois plaisante et responsable, à condition de respecter la réglementation et les bonnes pratiques. Il faut notamment éviter de ramasser les oursins trop petits, de les stocker trop longtemps ou de les jeter dans la nature. Il faut aussi veiller à ne pas abîmer les fonds marins en marchant ou en plongeant. Enfin, il faut se renseigner sur les zones autorisées et les conditions météorologiques avant de partir à la pêche.

Une journée typique de pêche à l’oursin se déroule généralement de la façon suivante :

  • Il faut d’abord choisir un site de pêche autorisé et adapté, en fonction de la météo, de la marée, de la profondeur et de la présence d’oursins. Il existe des cartes et des guides qui peuvent aider à trouver les meilleurs spots.
  • Il faut ensuite s’équiper du matériel nécessaire, comme une combinaison, des palmes, un masque, un tuba, des gants, un couteau et un panier. Il faut aussi respecter les règles de sécurité, comme ne pas plonger seul, ne pas dépasser ses limites, et signaler sa présence aux autres usagers de la mer.
  • Il faut ensuite se mettre à l’eau et chercher les oursins, qui se cachent souvent sous les rochers ou dans les crevasses. Il faut les détacher délicatement avec le couteau, en évitant de les blesser ou de les écraser. Il faut aussi faire attention à ne pas ramasser les oursins trop petits, qui sont protégés, ni ceux qui sont blancs ou verts, qui sont toxiques .
  • Il faut enfin respecter les quotas de pêche, qui sont de deux douzaines d’oursins par jour et par personne, avec un maximum de cinq douzaines par navire et par jour, au-delà de deux personnes embarquées. Il faut aussi respecter la période de pêche, qui est du 15 décembre au 15 avril dans les Alpes-Maritimes. Il faut également conserver les oursins dans de bonnes conditions, au frais et à l’abri de la lumière, et les consommer rapidement.

La pêche à l’oursin est une activité passionnante et gourmande, mais qui demande du respect et de la responsabilité envers la nature et les autres pêcheurs. Il faut donc la pratiquer avec modération et conscience, pour préserver cette ressource fragile et précieuse.

17/12/2023 15 h 00 min

305 vues totales, 1 aujourd'hui