Des oiseaux marins retrouvés morts sur la côte atlantique

Des oiseaux marins retrouvés morts sur la côte atlantique

Depuis le début de l’année, une scène tragique se déroule le long de la côte atlantique. Des centaines d’oiseaux marins, principalement des guillemots de Troïl, ont été retrouvés morts ou très affaiblis sur les plages françaises, des Pyrénées-Atlantiques à la Bretagne. Mais qu’est-ce qui rend ces oiseaux si étranges et vulnérables ?

  • Guillemots de Troïl :
    • Ces oiseaux, au plumage noir et blanc, nichent sur les corniches rocheuses des côtes et sillonnent la haute mer pour se nourrir. Leur présence habituelle est en pleine mer, loin des côtes.
    • Depuis le début de l’année, plus de 400 animaux ont été retrouvés échoués. Leur poids moyen est bien inférieur à la normale, et ils présentent des signes d’hypothermie et d’extrême maigreur.
    • L’autopsie des cadavres a révélé que leur système digestif était vide, et ils ne montraient pas de signes de traumatisme. La cause probable de leur mort est l’épuisement.
  • Autres espèces touchées :
    • Outre les guillemots de Troïl, on retrouve également des pingouins torda et différentes espèces de mouettes. Tous sont des oiseaux marins habituellement présents au large des côtes.
    • Les tempêtes répétées, notamment en novembre et décembre 2023, semblent être la principale cause de cette hécatombe. Les oiseaux, épuisés par les vents violents et les courants, finissent par s’échouer sur les plages.
  • Hypothèses et alerte :
    • Les scientifiques écartent la grippe aviaire comme cause. Ils pointent plutôt du doigt les événements météorologiques extrêmes qui épuisent les oiseaux lors de leurs quêtes de nourriture en haute mer.
    • Les bénévoles et les organismes de protection des oiseaux s’efforcent de comprendre ce phénomène et de sauver les oiseaux encore en vie.

En somme, ces oiseaux étranges, habituellement résilients en haute mer, se retrouvent vulnérables face aux éléments déchaînés de l’océan Atlantique. Leur sort nous rappelle la fragilité de la vie sauvage et l’importance de préserver leur habitat naturel.

L’hypothermie est une condition dans laquelle la température corporelle d’une personne chute en dessous de la normale. Elle se produit lorsque le corps perd plus de chaleur qu’il n’en produit, généralement dans des environnements froids ou humides.

Voici quelques points clés sur l’hypothermie :

  1. Causes :
    • Exposition prolongée au froid : Être à l’extérieur par temps froid sans vêtements appropriés peut entraîner une perte de chaleur excessive.
    • Vêtements mouillés : L’humidité réduit l’efficacité de l’isolation thermique des vêtements.
    • Eau froide : L’immersion dans de l’eau froide, comme lors d’un naufrage, peut provoquer une hypothermie rapide.
  2. Symptômes :
    • Frissons : Le corps tente de générer de la chaleur en tremblant.
    • Engourdissement : Les extrémités (mains, pieds) deviennent engourdies.
    • Confusion : La personne peut sembler désorientée et léthargique.
    • Pouls lent et respiration faible : En cas d’hypothermie sévère.
  3. Traitement :
    • Réchauffement : Il est essentiel de réchauffer la personne. Cela peut inclure l’utilisation de couvertures, de vêtements secs et de boissons chaudes.
    • Attention médicale : Dans les cas graves, une assistance médicale est nécessaire.

L’hypothermie est une situation potentiellement dangereuse, il est donc important de prendre des mesures pour éviter son apparition, surtout lors d’activités en plein air par temps froid.

29/02/2024 19 h 07 min

284 vues totales, 1 aujourd'hui