Le panda roux du zoo de Lisbonne

Le panda roux de Lisbonne est un bébé panda roux qui est né il y a six mois au zoo de Lisbonne, au Portugal.

Le panda roux de Lisbonne est un bébé panda roux qui est né il y a six mois au zoo de Lisbonne, au Portugal. Il est devenu la nouvelle attraction du zoo, où il vit avec ses parents et un autre panda roux adulte. Il s’agit d’une naissance rare et importante pour la conservation de cette espèce en danger, qui vit à l’état sauvage dans les forêts de bambous de l’Asie, principalement en Chine, au Népal, au Bhoutan, en Birmanie et au Tibet.

Le panda roux est un mammifère carnivore de la famille des ailuridés, mais il se nourrit principalement de bambous, de fruits, de racines et d’écorces. Il a un pelage roux, le bout des oreilles, les joues et le contour des yeux blancs, les pattes noires et la queue rayée. Il a de longues griffes puissantes, un museau fin, de petits yeux et des oreilles arrondies. Il mesure entre 50 et 65 cm de long, sans compter sa queue qui peut atteindre 60 cm, et pèse entre 3 et 6 kg.

Le panda roux est un animal solitaire, nocturne et arboricole. Il passe son temps à se nourrir et à se reposer, le plus souvent dans les arbres, à l’abri des prédateurs. Il communique par des sifflements, des râles, des claquements de dents et des miaulements. Il marque son territoire avec son urine et une sécrétion glandulaire. Il se reproduit une fois par an, en hiver, et donne naissance à une portée de 1 à 4 petits, aveugles à la naissance, après une gestation de 3 à 5 mois. Il vit en moyenne 8 à 10 ans à l’état sauvage, et jusqu’à 18 ans en captivité.

Le panda roux est menacé par la destruction et la fragmentation de son habitat, la chasse, le braconnage, les maladies et les parasites, ainsi que par la concurrence avec le bétail domestique. Il est classé comme en danger par l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) et bénéficie de mesures de protection dans plusieurs pays de son aire de répartition. Il existe également des programmes de reproduction en captivité, comme au zoo de Lisbonne, qui visent à préserver la diversité génétique de l’espèce et à sensibiliser le public à sa situation.

07/12/2023 21 h 02 min

61 vues totales, 0 aujourd'hui