Rebaptiser certains noms d’oiseaux avec des noms plus neutres

Les noms d’oiseaux sont souvent le reflet de l’histoire et de la culture des pays où ils vivent. Mais certains de ces noms peuvent aussi véhiculer des stéréotypes, des préjugés ou des discriminations envers des groupes de personnes. 

Les noms d’oiseaux sont souvent le reflet de l’histoire et de la culture des pays où ils vivent. Mais certains de ces noms peuvent aussi véhiculer des stéréotypes, des préjugés ou des discriminations envers des groupes de personnes. C’est pourquoi la Société américaine d’ornithologie (AOS) a décidé de changer les noms de plusieurs dizaines d’espèces d’oiseaux présentes aux États-Unis et au Canada, qui portaient le nom de personnalités liées à l’esclavage, à la colonisation ou au racisme.

Par exemple, l’Audubon’s Shearwater, un oiseau marin, doit son nom à John James Audubon, un naturaliste franco-américain qui s’opposait à l’abolition de l’esclavage. Ou encore, le McCown’s Longspur, un passereau des prairies, porte le nom de John Porter McCown, un général confédéré qui combattait pour le maintien de l’esclavage pendant la guerre de Sécession.

L’AOS a annoncé le 1er novembre 2023 qu’elle allait lancer un projet pilote en 2024 pour rebaptiser ces oiseaux avec des noms plus neutres, plus descriptifs ou plus respectueux de la diversité. L’objectif est de créer un environnement plus inclusif et plus accueillant pour les ornithologues et les amateurs d’oiseaux de tous les horizons.

L’AOS n’est pas la première organisation à prendre cette initiative. En 2020, la Société nationale Audubon, une association de protection des oiseaux, avait déjà annoncé qu’elle allait revoir les noms de certains oiseaux sur son site web et dans ses publications, pour éviter de glorifier des figures controversées. D’autres pays, comme l’Australie ou la Nouvelle-Zélande, ont aussi modifié les noms de certains oiseaux pour reconnaître le rôle et la culture des peuples autochtones.

Le changement de nom des oiseaux n’est pas une tâche facile, car il implique de consulter de nombreux experts, de respecter les règles de nomenclature et de communiquer avec le public. Mais c’est aussi une opportunité de sensibiliser les gens à l’importance de la diversité, de l’équité et de l’inclusion dans le domaine de l’ornithologie et de la conservation de la nature.

Les autres noms d’oiseaux qui vont changer aux États-Unis, selon la Société américaine d’ornithologie (AOS):

  • Le Wilson’s Warbler (Paruline à calotte noire en français), un petit oiseau jaune avec une calotte noire, va perdre le nom de Alexander Wilson, un naturaliste écossais qui a décrit de nombreuses espèces d’oiseaux nord-américains, mais qui a aussi été impliqué dans des conflits avec les Amérindiens.
  • Le Clark’s Nutcracker (Cassenoix d’Amérique en français), un corvidé gris et blanc qui se nourrit principalement de graines de pins, va abandonner le nom de William Clark, un explorateur américain qui a participé à l’expédition Lewis et Clark, mais qui a aussi contribué à la colonisation et à la spoliation des terres des peuples autochtones.
  • Le Bachman’s Sparrow (Bruant de Bachman en français), un passereau brunâtre qui vit dans les pinèdes du sud-est des États-Unis, va se débarrasser du nom de John Bachman, un pasteur et naturaliste américain qui était un fervent défenseur de l’esclavage et de la suprématie blanche.
  • Le Hammond’s Flycatcher (Moucherolle de Hammond en français), un petit oiseau insectivore qui niche dans les forêts de conifères de l’ouest de l’Amérique du Nord, va changer le nom de William Alexander Hammond, un médecin et neurologue américain qui a été accusé de fraude et de maltraitance envers ses patients.
  • Le Townsend’s Solitaire (Grive solitaire en français), un oiseau gris avec des marques blanches sur les ailes, qui se nourrit surtout de baies en hiver, va renoncer au nom de John Kirk Townsend, un naturaliste et ornithologue américain qui a collecté de nombreux spécimens d’oiseaux, mais qui a aussi volé des crânes humains dans des cimetières amérindiens.

Ces noms vont être remplacés par des noms plus descriptifs ou plus respectueux de la diversité, selon les critères de l’AOS. Par exemple, le Wilson’s Warbler pourrait devenir le Black-capped Warbler (Paruline à calotte noire), le Clark’s Nutcracker pourrait devenir le Pinyon Jay (Geai des pinèdes), le Bachman’s Sparrow pourrait devenir le Pine Woods Sparrow (Bruant des pinèdes), le Hammond’s Flycatcher pourrait devenir le Fir Flycatcher (Moucherolle des sapins) et le Townsend’s Solitaire pourrait devenir le Mountain Thrush (Grive des montagnes).

07/11/2023 13 h 25 min

241 vues totales, 0 aujourd'hui